Commune de MUTTERSHOLTZ (67)


Inciter aux mobilités actives



Conjointement à la réalisation d’aménagements structurants, la commune de Muttersholtz souhaitait faire connaître ses réalisations et les différents services existants sur le territoire plus large d’Alsace Centrale et inciter au changement progressif des comportements en matière de mobilité.

 

Un programme d’action a donc été mis en place pour accompagner les différentes cibles.

 

1 - Accompagner l’école élémentaire pour des mobilités actives

 

L’école élémentaire est une des cibles prioritaires pour l’incitation aux mobilités actives. En effet, il a été remarqué une diminution de l’usage du vélo chez les élèves ces quinze dernières années : les enfants viennent de moins en moins seuls à l’école. Le sentiment d’insécurité chez les parents les amène paradoxalement à renforcer les conditions d’insécurité routière aux abords de l’école puisqu’ils y déposent leurs enfants en voiture tous les matins dans des conditions de stationnement qui entravent la libre circulation sur les trottoirs.

 

L’école a donc été accompagnée par la Maison de la Nature pendant un an, dans le cadre du dispositif éco-école, sur le thème de la mobilité. Plusieurs actions ont été entreprises : panneaux de signalisation réalisés par les enfants, diagnostic des liaisons douces en marchant, participation renforcée au défi « à l’école en vélo ».

La commune a ainsi noté une progression des enfants venant seuls à l’école en utilisant les nouvelles liaisons douces.

 

Il est prévu de prolonger cet accompagnement en réalisant un Plan de Déplacement d’Établissement Scolaire (PDES) pendant l’année scolaire 2019/2020.

 


2 - Rendre visible et incitatives les nouvelles liaisons douces

 

Par définition, les nouvelles liaisons douces sont hors des axes principaux de circulation. Il a donc été décidé de mettre en place une signalétique globale dans tout le village donnant les directions des principaux équipements publics pour rendre visible dans l’espace public l’alternative de la mobilité douce. Les panneaux indiquent également le temps de parcours à pied et à vélo pour informer du gain de temps par rapport aux axes principaux et par rapport au trajet en voiture.

 

 

3 - Trouver des solutions pour le respect de la zone 30

 

La réalisation des aménagements routiers en 2010 et l’instauration de la zone 30 ont permis de faire baisser les vitesses moyennes sur les axes. Mais cs vitesses restent toutefois supérieures au 30 km/h et environ 10 % des automobilistes dépassent les 50 km/h.

Cette frange de 10 % est surtout celle que les riverains et, plus largement, les habitants retiennent et mentionnent comme vecteur d’insécurité, réduisant leur motivation à se déplacer seuls ou avec leurs enfants, à pied ou à vélo.Pour porter atteinte au sentiment d’impunité de ces conducteurs, la commune a réclamé des contrôles routiers plus fréquents. Des accidents récents, dont un mortel, ont malheureusement permis d’appuyer cette demande auprès de la gendarmerie.

 

Quand les habitants viennent se plaindre des vitesses excessives, il leur est rappelé que si tous les habitants de Muttersholtz roulaient à 30, les automobilistes extérieurs au village qui les suivent seraient bien obligés de rouler à 30 également.

De ce constat est venue l’idée de réaliser un autocollant à apposer à l’arrière des véhicules, permettant d’afficher son soutien à la zone 30.

Mais cette proposition trouve sa limite auprès de certains habitants qui ne veulent être pris à rouler ... à plus de 30 km/h !!        

 

4 - Inciter les agents municipaux à utiliser le vélo (IKV, défi vélo)

 

Après avoir fait le "Slow Up" de la route des vins, une employée communale résidant dans le village voisin, à 4 km, s’est décidée à venir au travail à vélo quotidiennement. Elle a interpellé son Maire sur la possibilité de bénéficier de l’indemnité kilométrique vélo (IKV). Si cette indemnité est possible pour les employeurs privés, elle n'était pas formellement autorisée pour la fonction publique territoriale. Le Conseil Municipal a toutefois instauré l'IKV, représentant 200 €/an par agent utilisant le vélo plus de 75% des jours travaillés (6 agents sur 13 en bénéficient).

 

>> vidéo

 

La nouvelle Loi d'Orientation des Mobilités instaure le "forfait mobilités durables"